Impact des emails de prospection BtoB

En Octobre 2013, la SNCD (Syndicat National de la Communication Directe) a publié une étude sur l’attitude des internautes à l’égard des emails de prospection reçus dans le cadre de leur activité professionnelle. Menée sur plus de 76 000 professionnels, elle a permis de mettre en avant des comportements-clés, à prendre en compte lors de la réalisation de campagnes e-mails.

Des professionnels submergés de mails

L’étude montre que les professionnels reçoivent un grand nombre d’emails chaque jour : 48 en moyenne, dont 12 emails publicitaires. Ces chiffres expliquent en partie le fait que les boîtes mails débordent de messages considérés comme indésirables. L’importance de la question de la délivrabilité des emails n’en est que plus grande, puisque 65% des répondants disent ne jamais ou rarement consulter leurs courriers indésirables.

La qualité de l’objet (pertinence et attractivité) est plus que jamais d’actualité, avec 84% des répondants considérant ce critère comme le plus important pour l’ouverture des emails.
On note également l’importance croissante de la personnalisation des objets avec 52% (+5% par rapport à l’année précédente).

 

Des professionnels ultra-connectés

Les professionnels sont de plus en plus facilement atteignables. En effet, 72% des répondants disent consulter en continu leur mail sur ordinateur. La consultation via mobile est en augmentation avec 28% (+ 5% par rapport à l’année dernière) tandis que les tablettes stagnent.

On note cependant que les supports utilisés varient tout au long de la journée. Ainsi, 56% des professionnels consultent leur messagerie sur Smartphones entre 7h et 9h (horaires correspondants à la période de déplacement pour se rendre au travail). Durant le temps de travail, l’ordinateur reste bien sûr le support le plus utilisé, pour 78% des répondants en 9h et 13h et 79% entre 13h et 19h. En revanche, le soir, les smartphones et ordinateurs sont délaissés au profit des tablettes avec 49% des répondants.

 

Pour les professionnels, l’information est la clé

En effet, pour 57% d’entre eux, l’envie de s’informer correspond à la motivation première d’ouverture d’un email publicitaire. En revanche, les répondants s’attendent de moins en moins à recevoir des nouveautés : 39% en 2013 pour 53% en 2012.

L’ouverture d’un e-mail implique une action post-réception : 44% des professionnels vont aller visiter le site de l’expéditeur, 20% vont remplir un formulaire de contact et 14% vont faire une demande de devis.

L’email publicitaire a selon les répondants 2 avantages distincts : il leur permet de découvrir des nouveautés, mais il répond aussi à un besoin précis. Ainsi, 39% des professionnels ont déjà effectué un ou plusieurs achats suite à la réception d’un email de ce type.

Sources:

- "Emails de prospection B to B: les chiffres clés" par Dolist.net
 

à retenir

84% des professionnels interrogés considèrent que la qualité de l'objet d'un mail est le critère le plus important pour l'ouverture des emails.

Les OFFRES DE L'AGENCE